Yoga du rire

Qu’est-ce que c’est ?

Le yoga du rire a été créé par le Docteur Madan Kataria, un médecin généraliste de Mumbai, en Inde. Il y a lancé le premier club de rire dans un parc le 13 Mars 1995 avec  5 personnes. Aujourd’hui, on recense des milliers de clubs de rire dans plus de 105 pays.

Techniquement, le yoga du rire combine des rires sans raison avec des respirations yogiques (pranayama). N’importe qui peut rire sans recourir à l’humour, à des blagues, des histoires drôles ou un naturel joyeux.

Dans un premier temps on va privilégier un rire simple abordé comme un exercice en groupe qui va se transformer rapidement en rire réel et contagieux. Le concept est basé sur un fait scientifique : le corps et le cerveau ne font pas la différence entre un rire spontané et un rire simulé. On obtient les mêmes avantages physiologiques et psychologiques.

Les bienfaits

Les effets physiologiques

Selon le Dr William Fry, une minute de rire INTENSE équivaut à 10 minutes d’aviron ou de jogging au niveau cardio-vasculaire. Lorsqu’il s’agit d’un rire MODÉRÉ cela équivaut à 3 minutes de course à pieds. Cette activation du système cardio-respiratoire augmente la circulation sanguine et lymphatique ce qui permet une meilleure élimination des déchets produits naturellement par le corps et ses organes. Non content de fortifier le muscle cardiaque, cela va contribuer à diminuer le mauvais cholestérol et augmenter le bon cholestérol et aider ainsi à réguler l’hypertension artérielle.

De par la succession d’inhalations et d’expirations complètes, le rire favorise une excellente oxygénation pour l’ensemble de l’organisme. Les échanges gazeux sont multipliés par 3 voire par 4.

Il stimule également les muscles abdominaux, du dos et pelviens. En s’activant ils font un massage interne naturel du tube digestif et des organes internes, tels que le foie, la rate, l’estomac, le pancréas, les reins et les glandes surrénales, cela favorise leur fonctionnement optimal.

Le rire stimule l’immunité en augmentant le taux d’immunoglobuline A (IgA) qui constitue la première ligne de défense contre les infections virales de type toux et rhume. On observe également la recrudescence de cellules spécifiques de protection contre les pathologies graves (natural killer, NK cells).

Grâce à la diminution des taux de l’hormone cortisol et à l’augmentation des hormones endorphines le yoga du rire contribue à diminuer le stress, à libérer les tensions, à lutter contre la douleur, à améliorer la qualité du sommeil, à réguler la glycémie, à améliorer sa vitalité, in fine…. son espérance de vie.

Conclusion : prévoyez des vêtements de rechange si vous travaillez après votre séance !

Les effets psychologiques

Nous l’avons dit précédemment, le rire faire baisser les niveaux de cortisol (l’hormone du stress) et libère des endorphines (hormones du bonheur). Ceci favorise une attitude positive où l’on cultive l’espoir, apaise les tensions émotionnelles (ruminations de colère ou de tristesse, frustrations) ce qui conduit à de meilleures relations avec soi-même et les autres.

Concrètement il y a diminution des états de stress (anxiété, dépression, burn-out….) et amélioration significative de la qualité de vie dans les pathologies chroniques.

La pratique se déroulant en groupe où règne la bienveillance, le respect et le non-jugement, la personne va pouvoir traverser ses peurs du jugement, du regard de l’autre retrouvant confiance et estime de soi , expérimentant lâcher prise et prise de recul.

 

Pour  qui ? pour  quoi ?

Afin d’obtenir les bienfaits du rire scientifiquement prouvés, nous avons besoin de rire  15 à 20 minutes en continu. Or, les rires quotidiens sont de durée trop courte pour apporter un quelconque bénéfice ou changement dans notre corps. Avec les exercices de yoga du rire, nous pouvons obtenir cette durée et la prolonger aussi longtemps que nous le voulons. Pour qu’un rire soit bénéfique il doit être ample et provenir de du diaphragme (et non de la gorge).

Le yoga du Rire s’adresse donc à tous afin d’installer un bien-être complet.

Chez les personnes atteintes de handicaps physiques, psychiques et mentaux on constate une amélioration des facultés motrices et des capacités d’expression notamment en cas d’hyperactivité.

Les contre-indications sont peu nombreuses :

  • Femmes enceintes
  • Malades cardiaques et porteurs de pacemaker
  • Hypertension et glaucome non traités

Déroulé

Une séance dure de 45 minutes à 1h, elle débute par la présentation des participants et de la pratique, suivis d’un échauffement, des exercices de rire durant lesquels on maintient un contact visuel  sans se parler en cultivant l’insouciance des enfants pour se terminer par un temps de méditation du rire et d’échange.

Groupe minimum de 5 personnes.

Prestations

Contactez-moi si vous désirez organiser  une séance en entreprise, pour votre EVJF ou à toute autre occasion.